Rechercher
  • nicolaswilland5

Thèse en Chimie Médicinale à Lille au sein de l'unité U1177


Conception et synthèse d’inhibiteurs sélectifs d’IDE par une méthode innovante pour traiter le diabète de type 2 et ses complications


Contexte : La prévalence mondiale du DT2 devrait atteindre près de 10 % d'ici 2045. Malgré les efforts déployés, environ 40 % des patients diabétiques ne parviennent pas à atteindre les objectifs glycémiques. De plus, les patients diabétiques souffrent également de complications graves et de comorbidités. Ce constat justifie la nécessité d’une meilleure compréhension et prise en charge de ces différentes pathologies. Dans l’unité U1177, différentes cibles thérapeutiques sont étudiées dont l'Insulin Degrading Enzyme (IDE). Cette métalloprotéase à zinc joue un rôle essentiel dans la clairance de l'insuline mais agit aussi, par ses fonctions non protéolytiques, comme un partenaire dans les mécanismes de contrôle de la qualité des protéines. Avec ces différents rôles, il a été montré que l’IDE est liée à diverses pathologies dont le DT2 et ses complications. Afin de démêler les différentes fonctions biologiques d’IDE selon ses substrats, il est essentiel de développer des modulateurs sélectifs. La conception et la synthèse de telles molécules est l’objectif de ce projet de thèse.


Travail de thèse : Pour atteindre cet objectif, le candidat utilisera une méthode de criblage innovante qui permettra de découvrir divers modulateurs d’IDE de nature et de taille distinctes et fournira des ligands optimisés pour des applications thérapeutiques. Le (la) doctorant(e) effectuera un travail de synthèse organique basé sur une stratégie hit to lead à la suite du criblage réalisé. Il établira également des relations structure-activité et structure-propriété découlant des évaluations biologiques effectuées au sein de l’unité U1177 et chez nos collaborateurs. Le candidat utilisera notamment les techniques et appareils suivants : chimie en phase homogène (synthèses hétérocycliques, couplages métallo-catalysés, micro-ondes), chromatographie flash automatisée en phase normale et inverse, HPLC-MS, RMN, chemoinfomatique (Reaxys, Biovia Notebook, MOE, GOLD, Pymol…).


Laboratoire d’accueil : L’unité lilloise U1177 (Médicaments et Molécules pour agir sur les Systèmes Vivants) est dédiée à la conception, la découverte et la sélection de médicaments. La mission du laboratoire est de concevoir et d'étudier des composés qui modulent des cibles moléculaires dans un but thérapeutique. Les différents projets menés dans l’unité sont multidisciplinaires et ont pour objectif de valider de nouveaux concepts et d'amener des candidats médicaments en clinique.


Profil du candidat : De formation Master 2 suite à des études de chimie organique, de sciences pharmaceutiques ou d’ingénieur, le (la) candidat(e) doit posséder de bonnes compétences théoriques et pratiques en synthèse organique et caractérisation analytique de molécules. Des compétences additionnelles dans le domaine de la chimie médicinale, de la modélisation moléculaire et de la biologie sont un plus. Un(e) candidat(e) motivé(e), rigoureux(euse), dynamique, avec une capacité pour le travail en équipe, un attrait pour la chimie médicinale et des aptitudes pour la communication écrite et orale en français et en anglais est recherché(e).


Candidature : La candidature devra être envoyée à Damien Bosc (damien.bosc@univ-lille.fr) avant le 28/03/2002 et devra comporter un CV détaillé, une lettre de motivation, une ou plusieurs références dont celle du tuteur de stage de M2, et les notes et rangs de M1 et M2.

419 vues0 commentaire