top of page
Rechercher
  • nicolaswilland5

Stage de M2 en chimie médicinale à Montpellier

Synthèse d’antibiotiques fluorescents pour l’investigation des mécanismes moléculaires impactant leur pénétration et leur efficacité, chez Mycobacterium.

De nombreuses mycobactéries sont à l’origine d’infections chroniques graves potentiellement mortelles. En effet, la tuberculose (TB) causée par le bacille Mycobacterium tuberculosis (Mtb) demeure encore de nos jours la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. Mycobacterium abcessus (Mabs) est quant à elle responsable d'un large éventail de pathologies cliniques allant des infections cutanées aux infections pulmonaires sévères chez les patients atteints de pneumopathies chroniques, comme la mucoviscidose.

Mtb et Mabs sont naturellement résistantes à de nombreux antibiotiques disponibles, rendant les options thérapeutiques très limitées conduisant parfois à un échec thérapeutique. Historiquement, il a été proposé que ce processus de résistance intrinsèque soit principalement médié par les propriétés singulières de l’enveloppe mycobactérienne. Ainsi, cette dernière agirait comme une barrière hydrophobe protectrice limitant ainsi la

pénétration et par conséquent l’efficacité des antibiotiques. Toutefois, ce modèle biologique n'a jamais été entièrement validé expérimentalement en raison du manque de technologies permettant d'évaluer quantitativement les profils de pénétration et d'accumulation des antibiotiques.


Dans le cadre de ce projet de recherche, nous proposons de développer de nouvelles stratégies afin de caractériser les profils de pénétration/accumulation et d’efficacité de plusieurs antibiotiques utilisés en clinique et de certains de leurs analogues (Ciprofloxaxine, Norfloxacin, Enoxacin, Gatifloxacin, Linezolide).

Le sujet de stage proposé consiste donc à synthétiser des analogues fluorescents de plusieurs fluoroquinolones et oxazolidinones, deux classes majeures d’antibiotiques utilisées dans le traitement des infections mycobactériennes. Ces synthèses multi-étapes feront intervenir la chimie hétérocyclique et des réactions de « click » afin de lier la partie fluorescente (NBD, Dansyl, etc..).


Ces molécules seront ensuite utilisées par nos collaborateurs de l’Institut de Microbiologie de la Méditerranée (IMM – UMR7255 – Stéphane Canaan / Pierre Santucci) afin d’étudier le profil de pénétration et d’accumulation par microscopie à fluorescence et spectrofluorimétrie. Elles représenteront alors de nouveaux outils biologiques permettant de tester l’efficacité de nouvelles stratégies thérapeutiques, employées pour améliorer la pénétration des antibiotiques chez les mycobactéries.


Le candidat sélectionné devra faire preuve de rigueur, d’ouverture et de créativité, avoir le sens de l’organisation et être intéressé par une thématique à l’interface chimie biologie. Une expérience en synthèse organique est nécessaire.


Lieu du Stage : Pôle Chimie Balard Recherche Campus CNRS - Institut des Biomolécules Max Mousseron eq. Lipides Bioactifs (T. Durand). 1919 route de Mende, Montpellier.


Encadrante : Dr. Céline Crauste

Lettre de motivation et CV : celine.crauste@umontpellier.fr, 0411759566 – AVANT LE 1er DECEMBRE


sujet_M2_U1177_Lille_BaptisteVillemagne
.pdf
Télécharger PDF • 110KB



133 vues0 commentaire

Comments


bottom of page